Commentaires de Sha-ka

👏 Tu y as tout compris

Score : 684 / 25114 commentaires
Sha-ka
Les nids de guĂȘpes dans les buissons en gĂ©nĂ©ral ce sont des Dolichovespula media, la guĂȘpe des buissons, une des guĂȘpes les moins dangereuses : elles ne viennent pas aux tables, n'ont qu'une population rĂ©duite (les gros nids font une centaine d'individus tout au plus - pour rappel, un essaim d'abeilles c'est des dizaines de milliers), font des nids aĂ©riens donc trĂšs peu accessibles... Le seul moyen de se faire piquer par ce genre de guĂȘpe, c'est en allant les embĂȘter. C'est d'ailleurs pourquoi il faut Ă©viter de tailler sa haie avant l'automne.
Et pour continuer dans les trucs chiants, il faut éviter les thuyas, ce ne sont pas des plantes locales et ne sont que peu utiles à la biodiversité.
Score : 1909 / 31316 commentaires
Sha-ka
Pour suivre Ă  la lettre nos nouveaux enseignements....

Voilà qui devrait ravir les amoureux de la langue Française... !

Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'une "évolution de la langue" mais de "prospective positive modernisée d'un mode de communication oral... !

DĂ©jĂ  cet Ă©tĂ©, j’ai adorĂ© les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanĂ©ment dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette Ă  l’apĂ©ro avec casquette Ricard et claquettes Adidas. Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise dĂ©sormais « hĂŽtellerie en plein air"

Ha ha, ça change tout !!!

J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain Ă©tait une « personne Ă  verticalitĂ© contrariĂ©e ». Si, si !

Mais rendons Ă  CĂ©sar ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pĂ©dagos Ă  gogo. J’étais dĂ©jĂ  tombĂ©e de ma chaise pendant une soirĂ©e de parents quand la maĂźtresse a Ă©crit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre Ă  manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon.

Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les sorties en groupe des « sorties de cohésion » et les élÚves en difficulté ou handicapés des « élÚves à besoins éducatifs spécifiques »

Mais cette annĂ©e, sans discussion aucune, la palme est attribuĂ©e au Conseil supĂ©rieur des programmes en France et Ă  sa rĂ©forme du collĂšge. Z’ĂȘtes prĂȘts ?... Allons-y.

Donc, demain l’élĂšve n’apprendra plus Ă  Ă©crire mais Ă  « maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracĂ© normĂ© des lettres ».

Il n’y aura plus de dictĂ©e mais une « vigilance orthographique ».

Quand un élÚve aura un problÚme on tentera une « remédiation ».

Attention, on s’accroche : courir c’est « crĂ©er de la vitesse », nager en piscine c’est « se dĂ©placer dans un milieu aquatique profond standardisĂ© et traverser l’eau en Ă©quilibre horizontal par immersion prolongĂ©e de la tĂȘte », et le badminton est une « activitĂ© duelle mĂ©diĂ©e par un volant ». Ah ! c’est du sportif, j’avais prĂ©venu !...

Les prĂ©cieuses ridicules de MoliĂšre, Ă  cĂŽtĂ©, c’est de l’urine de jeune fĂ©lidĂ© (je n’ose pas dire du pipi de chat).

Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catĂ©gorie : la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.

SignĂ© Martine Meunier, mĂšre d’une Ă©lĂšve. Ah non, re-pardon
 Martine Meunier « gĂ©nitrice d’une apprenante ».

Ben oui, un "outil scripturaire" c'est un stylo, un "référentiel bondissant" c'est un ballon, et un "bloc mucilagineux à effet soustractif" c'est
 une gomme.